Humour morbide, sexe et cruauté. Un texte plus que surprenant de Philippe Claudel, bien loin des pages tendres de" La petite fille de Monsieur Linh". Une succession de 21 courts chapitres, comme des nouvelles, une dystopie maléfique ou rien n'est épargné: on doit tuer les vieux et manger les morts de la famille, on peut épouser des animaux, enterrer des gens dans son jardin ou encore suicider un collègue de bureau.
Pas vraiment drôle. Très dérangeant. Un monde ou plus personne ne se réjouis ni n'éprouve aucune émotion ni empathie. Malgré tout le texte pose quelques problématiques: tout sera t-il vraiment permis? Quelles seront les limites de la liberté? La valeur de la vie humaine dans les sociétés du futur.

Roman à ne pas mettre entre toutes les mains.

Une bibliothécaire

OPAC Recherche Simple